“We Europeans want and need to strengthen our co-operation, at all levels, with Africa – a continent blessed with immense resources, especially its people”, argued the president of the S&D Group, Gianni Pittella, during his speech at the conference on the future of Africa. This conference is taking place as part of the second Africa Week* organised by the Socialists and Democrats in the European Parliament in Brussels, which will end on the 28 September.

“We want to find a new, balanced form of co-operation with Africa, which benefits democracy and development, and respects human rights. We are calling for a real and strengthened partnership with – and not just for – Africa.

“The launch of the new European External Investment Plan in Africa, which could make up to €44 billion of funding available, needs to be set to work to help create jobs for young people and support the activity of small and medium-sized businesses.

“We want to expand the Erasmus programme, not only to students, but also to young African entrepreneurs.

“We are in favour of opening up of legal routes for immigration. We must close the clandestine immigration channels that fuel human exploitation and slavery.

“Our destiny and our mission are closely linked and therefore we Europeans and Africans must work together in close co-operation.”

*Africa Week 2017, organised by the S&D Group in the European Parliament with the theme of ‘Youth and the future of Africa’, focuses on the subjects of empowering women and young people, the opportunities and challenges of digitisation, the role of education and the promotion of entrepreneurship in particular.

Les Sociaux-démocrates Européens plaident pour un véritable partenariat avec l’Afrique 

“Nous voulons et nous devons, nous Européens, renforcer notre coopération, à tous les niveaux, avec l’Afrique, un continent doté d’immenses ressources, notamment humaines”,  a souligné le président du Groupe S&D Gianni Pittella, lors de son intervention à l’occasion de la conférence sur le futur de l’Afrique. Cette conférence s’est déroulée dans le cadre de la deuxième édition de la Semaine Afrique du Groupe S&D* au Parlement européen, qui s’achève ce 28 Septembre à Bruxelles.

” Nous voulons parvenir à une nouvelle forme de coopération équilibrée avec l’Afrique qui profite à la démocratie et au développement en respectant les droits de l’Homme. Nous demandons un véritable partenariat renforcé avec et non pas simplement pour l’Afrique.

Le lancement par l’Union européenne du Plan d’investissement extérieur en Afrique, qui pourrait permettre de mobiliser des fonds à hauteur de 44 milliards d’euros, doit être mis en œuvre de manière à soutenir la création d’emplois pour les jeunes ainsi que les activités des petites et moyennes entreprises.

” Nous voulons aussi élargir le programme Erasmus pas seulement aux étudiants mais aussi aux jeunes entrepreneurs africains.

” Nous sommes pour l’ouverture de routes légales d’immigration. Il faut fermer les canaux clandestins d’immigration qui alimentent l’exploitation humaine ainsi que l’esclavage.

“Notre destin et notre mission sont liés, et, par conséquent, nous, Européens et Africains, devons travailler ensemble en coopérant étroitement. »

*La Semaine Afrique 2017, organisée par le Groupe S&D au Parlement européen sous le grand thème « La jeunesse et l’avenir de l’Afrique » porte sur les sujets de l’émancipation des femmes et des jeunes, les opportunités et les défis de la numérisation, le rôle de l’éducation et la promotion de l’esprit d’entreprise notamment.

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies. ACEPTAR